Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 09:42

ksjf2eeq.jpgLe Point Zéro

 

Suspendus et figés

Comme points sur corde à linge

Ils écoutent le silence.

 

Il enveloppe soudain la terre

Ni prometteur ni menaçant

Mais omni présent.

 

Un silence immobile !

La vie joue les statues

Dans le jardin Terre.

 

ksjf2eeq.jpgLe temps ne tricote plus

Et les minutes éternisent leur pelote.

La nuit vient de tomber en plein jour.

 

Des vagues de peur

En chevelure d’hommes hérissée

Les entrailles de Gaïa grondent.

 

Ondes vibrantes d’amour

En cœurs d’hommes unifiés

La peur les a quittés.

 

undefinedSoudain en grand fracas céleste

Et sarabande solaire

Dieu se fait entendre

 

Le décret tombe comme un tonnerre :

JE déclare ouvert pour l’éternité

Le temps de l’AMOUR.

 

Chantal - 2006

Repost 0
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 09:21

 



Il est "maintenant"

 

Que pourrions-nous vivre

En dehors de maintenant?

Magie de l'instant présent

Beauté de la vie en cadeau

A savourer sans se retourner

Sans la peur de la minute

Qui va, inévitablement,

Lui succéder et se donner

A jouer, à jouir, à rire ...

 

Salutations à toi

Maintenant

 

Chantal - octobre 07

Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 11:44

undefinedJeu de chat

 

Laine échevelée

Pelotes en mêlée

Diabolo le chat

Ne sait trop

Par quel bout commencer

Son jeu préféré

Il gigote en féline ardeur

Fait danser pelotons et écheveaux
  

undefinedSes deux pattes avant
Aux gants de boxeur rouge et bleu

Battent l’air  furieusement

Diabolo a un très joli jeu de jambes !

Les moufles de laine sont éjectées

Deux brins colorés pris dans ses griffes
L’agacent terriblement

Il tire sur l’un, mordille l’autre

Tout en faisant des sauts de carpe

Enfin il en tient un dans sa gueule

L’autre ? Il verra plus tard !

Diabolo se laisse tomber de tout son long

Cherche un deuxième souffle, les yeux mi clos

Puis se relève d’un bond !

« Eurêka ! Je vais faire une installation

Dans le plus pur des styles chat ! »

Il part tel un boulet de canon

A l’autre bout de la pièce

chat08.jpgLes fils de laine le suivant docilement

Deux fois le tour d’une chaise

File au fauteuil devant la cheminée

Qu’il prend soin d’entourer de bleu et de rouge

Se dirige vers une autre chaise

Revient vers la table basse

Passe derrière le canapé

Bondit sur la cheminée

Revient au sol

Se faufile sous le tapis

Suivi de sa laine

Ressort de l’autre côté

Et Hop sur la cheminée !

Diabolo observe son travail

Content de lui
Il se jette sur le porte parapluie

Et fonce dans la salle de bains
En décore le tabouret

Fait un tour par la cuisine

Poursuit son savant tissage

Revient dans le séjour

Quelques aller retour dans tous les sens

La laine le suivant toujours

Parachèvent son œuvre d’art

Diabolo revient au tas de pelotes

D’une patte ôte le brin coincé entre ses dents

Puis libère son autre patte

Un miaulement de satisfactionchat09.jpg

Salue le chef d’œuvre

Diabolo tourne en rond un moment

Cherche la meilleure place

Entreprend une minutieuse toilette

Et s’endort benoîtement

Heureux de la tâche accomplie.

 

Un peu plus tard

 

Il est réveillé par un bruit de chute

Et un hurlement

Diaaaaaaaaaaboooooooooloooooooo !!!

Madame est rentrée

Et semble ne pas apprécier l’art !

« Je serai toujours un incompris

Un artiste maudit » se dit-il !

Tout en filant prudemment sous le bahut …

 

Chantal 13 octobre 2006


Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 11:13



La beauté, la grâce dans toute leur pureté ..... 
La musique de Massenet dans Thaïs nous élève au sublime 
C'est avec un grand plaisir et beaucoup d'émotion que j'ai monté ce diaporama
Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 10:58
 



Pour l’Amour

 

Beauté de cet instant

Où l’Amour m’attire à Lui

Pour m’envelopper de tendresse

Et me faire entrevoir ma splendeur.

 

Ivresse du cœur

Liesse du corps

Enchantement de l’âme

Parfum d’éternité

 

Ailes déployées à l’infini

Expansion de l’Être

Dans son universalité

En Amour illimité

 

M’abandonner en robe de cœur

Dans un déploiement cosmique

Devenir vaisseau étoilé

Et offrir mon rubis frangé d’or

 

Chantal 26 mars 2006

 

Repost 0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 11:02

chatPoesie-fleur.jpgLa plupart des chats qui ont partagé ma vie m’ont choisie : soit ils sont venus gratter à ma porte, soit ils m’ont suivie dans la rue jusqu’à ce que je les adopte.

Pussycat est de ceux qui m’ont suivie ! Je vivais à Grenoble dans un appartement au 4è étage d’un immeuble. Pussycat était un tout jeune chat quand il est arrivé à la maison. Il avait 2 particularités. 

Après être tombé accidentellement dans mon bain moussant en voulant attraper les bulles de mousse il s’est découvert une passion pour l’eau ! Il venait régulièrement se baigner avec moi au grand dam de mon compagnon !

Ensuite venait la séance séchage d’abord à la serviette de bain puis avec le sèche cheveu et ça il adorait aussi !

La 2è particularité ? Hé ! bien ! Il sautait par la fenêtre pour aller jouer dehors !

Vous imaginez dans quel état j’étais les premières fois où je l’ai vu sauter dans le vide !!

Lorsqu’il voulait rentrer il se postait devant l’ascenseur pour que quelqu’un le dépose au 4è étage et là, il miaulait pour que je lui ouvre. Il était devenu très célèbre sur la place Charles Dullin !

 

Minouchette elle aussi m’a draguée pour que je l’adopte ! C’était une dame de 3 couleurs : noir, orange et blanc ; elle était d’un âge respectable et  très courtisée par les matous du quartier. Je vivais encore à Grenoble dans un appart en RdC surélevé avec balcon donnant sur une belle pelouse. Très indépendante, elle n’a jamais dormi chez moi et je n’ai jamais su où elle dormait. Mais chaque matin, dès que j’ouvrais les volets je la voyais venir en courant, elle sautait sur le balcon, me racontait, sa nuit (oui... on se parlait elle et moi !), se restaurait pour finalement s’installe sur SON fauteuil.undefined

Minouchette avait une vie amoureuse intense - hé ! Les années 70 !!! – était amoureuse dingue du plus beau matou des environs, Mickey un rouquin couvert de cicatrices à la suite de combats amoureux dont Minouchette était l’enjeu. Bien évidemment ce costaud sortait ensanglanté de ces batailles mais victorieux !

Un matin revenant du marché j’ai eu la surprise de trouver Minouchette trônant sur son fauteuil en rotin et entourée par une douzaine de mâles - dont Mickey- assis autour dudit fauteuil !

Ma chatte me jetait des regards implorants et désespérés : ce que je comprenais c’est que Minouchette était venue se réfugier à la maison mais comme je n’étais pas là … les matous ont pris le même chemin qu’elle, à savoir le balcon !

Dès que Minouchette bougeait un tant soit peu, tous les matous étaient sur le qui vive, prêts à lui bondir dessus !

Le spectacle était grandiose avec un parfum d’irréel tout de même... J’étais très émue…

Finalement j’ai viré la gente masculine après avoir enfermée ma chatoune dans ma chambre.

Sitôt libérée de la chambre mais après câlins et bavardages elle est allée sur la pelouse sous le soleil d’un midi estival.


undefinedAlors a commencé un jeu de séduction incroyable de la part de Minouchette destiné aux matous qui étaient là bien évidemment !

Et que je me mets sur le dos, que je m’étire, que je miaule, feule et fais des roulades ! Et que je me lèche et que j’appelle en cris déchirants ! Et que je me mets en posture d’accueil amoureux en frémissant de tout son corps ! Wahooo ! Une vraie gourgandine ! Ces messieurs la regardaient tout en avançant prudemment pour se rapprocher d’elle. Parfois l’un d’entre eux tentait sa chance ! Mal lui en prenait ! Il se ramassait de sacrés coups de griffes avec force soufflements belliqueux de la part de la belle. Ce manège a duré un bon bout de temps. Alors il y eut une grande mêlée pendant laquelle tous les mâles se sont battus avec une violence inimaginable ! Des cris, des miaulements sauvages, des pchhhhhhhhhhhhh fffffffffffahhhhhh à n’en plus finir, des oreilles en sang, des fourrures déchirées... Pendant ce temps Madame continuait son manège séducteur pour motiver ses troupes et elle était douée la coquine !’’ Je me disais aussi que ce n’était pas la peine que je me sois donné du mal pour la mettre à l’abri des assauts de ses compères en voyant son comportement !! Mais je compris qu’elle voulait mener le bal  et peut être aussi voulait-elle épargner mon appartement !!’’ 

La bagarre battait son plein et Mickey montrait une ardeur sans faille ! Le pauvre avait une oreille qui pendait et du sang partout… Le sien et celui des autres bagarreurs !

J’ai vu Mickey éliminer ses rivaux les uns après les autres et il allait être une fois de plus le premier à honorer la belle de ses assauts amoureux ! Oui ! J’ai bien dit le premier ! C’est l’enjeu des fabuleuses batailles de chats. Une fois que le vainqueur a terminé ses petites affaires tous les autres chats peuvent tenter leur chance auprès de la féline donzelle.

C’est ainsi que pour la première fois de ma vie j’ai assisté à la parade nuptiale des chats et que j’ai vu ma Minouchette soutenir – de moins en moins vaillamment il faut bien le dire ! – les assauts des plus courageux des vaincus.

Puis elle est revenue sur son fauteuil, complètement épuisée. Elle a fait une grande toilette et s’est endormie.

chatRideaux.gifLes amours de Mickey et de Minouchette se sont poursuivies pendant quelques jours ailleurs.

Il ne restait plus qu’à attendre les naissances.

Je savais que dans les semaines à venir j’aurai à donner (ou euthanasier sniffff) 7 ou 8 chatons au pelage aussi varié que celui de leurs pères ……..

Chantal

Repost 0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 09:04

undefinedAux Princes d’Eternité

 




Il arrive de passer à côté de l’âme sœur

Rencontrée trop tôt ou trop tard …

Dans les deux cas c’est la désastrolie

Ô mes amours, Princes d’éternité

Si intensément présents dans mon cœur

Je vous ai tant aimés,

Je  chéris votre souvenir

Et ne le savez point

 

Nos vies partagées furent mouvementées

Bien vite passées à nous entre-déchirer

Nous dûmes nous séparer : larmes de sang !

Stigmates gravés au cœur et au corps

La plume de l‘amour  n’a plus jamais écrit 

Je vous ai tant aimés,

Je  chéris votre souvenir

Et ne le savez point

 

Amours humaines avec douleur pour compagne

Vous m’avez appris l’illusoire de ces unions

Où je vous prenais pour mes superbes dieux

Êtes tombés de votre piédestal en grand fracas

Replâtrage totalement impossible !

Je vous ai tant aimés,

Je  chéris votre souvenir

Et ne le savez point

 

Où êtes-vous ? En quelle contrée

Votre âme vous–a—t-elle emmenés ?

Vous souvient-il encore de moi ?

M’avez-vous pardonnée comme je vous pardonne ?

Ô mes Princes Charmants

Je vous ai tant aimés,

Je  chéris votre souvenir

Et ne le savez point

 

Texte de Chantal 2007
Repost 0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 08:43

escargot.jpgLe petit Martin est assis au fond de la classe en train de faire un problème de maths quand la maîtresse décide de l’interroger :

-         Martin, 5 oiseaux se posent sur une clôture, si tu tires  sur un oiseau  avec une carabine, combien en reste-t-il ?

-         Zéro ! répondit le petit Martin parce que si je tire sur un oiseau, les autres vont s’envoler !

-         Hum … ce n’est pas la réponse que j’attendais, dit la maîtresse, mais ta manière de penser me plaît beaucoup

Le petit Martin lève la main,

-         J’ai une question pour vous Maîtresse :

-         3 femmes sont en train de savourer des cônes Miko ; la 1ère lèche son cône, la 2ème le mord et la 3ème le suce. Laquelle des 3 est mariée ?

La maîtresse rougit jusqu’aux oreilles et répond d’un air gêné :

-         Heu.. Je ne suis pas sûre …. J’imagine que c’est celle qui suce le cône

-         Non ! répondit le petit Martin, c’est celle qui porte une alliance, mais votre manière de penser me plaît beaucoup.

Repost 0
Published by Paprika - dans Coin détente
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 08:09
capel.gifIl vaut mieux savoir tout chercher que chercher à tout savoir 
( Mendelson)




undefinedNégligez et vous perdrez. Cherchez et vous trouverez. Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous. (Confucius)



undefinedCopier sur un seul c'est du plagiat, copier sur deux, c'est de la recherche 
(Wilson Mizner)







Repost 0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 12:59

Je ne résiste pas à l'envie de vous partager cette video :

">

Sag Warum par Camillo
Scopitone n&b 1959
Camillo (1920-2005) était Luxembourgeois germanophone.
version allemande du tube de phil spector et ses teddy bears .
Les Teddy Bears sont arrivés avec "Why" dans les Boum de l'époque avant Camillo, introuvable, sauf en vinyl
  hélas !

Ce slow a fait vibrer toute ma génération  sunny Je ne comprenais pas les paroles mais la musique et la voix de Camillo me transportait et danser sur ce slow dans les bras de son amoureux était tout simplement merveilleux ....  flower

Mais, voici les paroles traduites en français :
 

Pourquoi

La nuit je m'en vais, seul, et me demande :
Pourquoi ?
Les jours défilent à contresens
Et je me demande : Pourquoi ?
Tu es partie.
Où ?
Je t'ai souvent appelée, mais tu es restée silencieuse
Tu ne sens pas à quel point je suis seul
Et je me demande : Pourquoi ?
POURQUOI ?
Je veux être heureux
Mais tu m'as laissé seul
Quand reviendras tu ?
Quand est-ce que la chance nous sourira ?
Ajoutez-le dès maintenant ! (cette phrase ne fait pas partie des paroles)
Oh oui qu'il serait bien d'être avec toi, de marcher avec toi.
Mais, je suis seul, toujours seul
Et je me demande : Pourquoi ?
POURQUOI ?

flower sunny flower sunny flower

Repost 0
Published by Paprika - dans Au fil du Net
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher