Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 10:27

 




undefined


O Père,
Dont j’écoute la voix dans les vents, 
et dont le souffle donne la vie à tous dans le monde.
Ecoute moi :
Je suis un homme devant Toi, un de tes nombreux enfants.
Je suis petit et faible.
J’ai besoin de Ta force et de Ta sagesse.
Fais que je marche dans la beauté,
Et que mes yeux retiennent la vision des couleurs rouges et pourpres du soleil couchant.
Fais que mes mains respectent les choses que Tu as faites,
Que mes oreilles soient attentives à Ta voix.
Rends moi sage,
Afin que je puisse connaître les choses que Tu as enseignées à mon peuple,
Les leçons que Tu as cachées dans chaque feuille et chaque pierre.
Je recherche la force, Père, de ne pas être supérieur à mes frères,
Mais d’être capable de combattre mon plus grand ennemi : moi-même.
Fais que je sois toujours prêt à venir à Toi avec les mains propres et le regard droit,
Afin que lorsque ma vie s’éteindra, comme le soleil s’éteint au crépuscule,
Mon esprit retourne à Toi sans honte.  

Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 12:39
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article5607

caricature-age-fache-caucasain-femme-elle-menace---RBC4_10.jpgCancer : petits soucis autour d’un gros vaccin

Deux jeunes femmes sont mortes en Allemagne et en Autriche, de façon « subite et inexpliquée », après une vaccination contre le cancer du col de l’utérus. Le lien de cause à effet n’est pas établi. Mais ces cas ravivent des questions sur les effets éventuels d’un produit-phare promu par de gros labos (Merck, Sanofi-Aventis), lancés à grand renfort de tam-tam en France fin 2006. D’autant que d’autres décès suspects ont été identifiés aux Etats-Unis.

par Philippe Bornard & Vincent Nouzille

Le communiqué est presque passé inaperçu. Deux jeunes femmes de 16 et 18 ans sont mortes en Allemagne et en Autriche d’une façon « subite et inexpliquée » après s’être fait vacciner contre le cancer du col de l’utérus. C’est
l’agence européenne du médicament (EMEA) qui a révélé cette information, le 24 janvier. L’agence ajoute avoir reçu des rapports sur d’autres décès de femmes, sans préciser combien de cas sont concernés.

L’agence est très prudente. Pour l’heure, les causes des décès n’ont pas été identifiées. Et aucune corrélation n’a été établie entre les décès et la vaccination. Le vaccin est toujours autorisé et l’agence prévient qu’elle va continuer de « surveiller de près » la sécurité du vaccin. Mais deux gamines qui meurent brutalement après une vaccination, de manière si suspecte que les autorités sanitaires sont alertées, voilà qui devrait susciter des questions et une enquête rigoureuse pour en savoir plus.

Cette information est, en tous cas, un mini-séisme potentiel pour les gros labos concernés, l’américain Merck qui a lancé ce vaccin (Gardasil) et a déjà vendu 13 millions de doses depuis 2006 dans le monde. Et le groupe franco-allemand Sanofi-Aventis qui commercialise le Gardasil avec Merck, via leur filiale commune
Sanofi Pasteur MSD, dans 19 pays européens, dont la France depuis novembre 2006.

Le ministre de la santé a accéléré le remboursement du vaccin

C’est aussi une très mauvaise nouvelle pour l’ancien ministre de la santé Xavier Bertrand, actuellement ministre du travail. Car Bertrand a tout fait pour que ce vaccin soit lancé en France. Il y voyait une « avancée majeure de santé publique » (déclaration sur Europe 1, le 12 février 2007).

Avant de quitter le ministère de la santé, il a même grillé les avis des comités d’experts en annonçant au pas de charge, courant 2007, que le vaccin serait remboursé par la sécu. Il l’avait reconnu lors d’une réponse à une question à l’Assemblée nationale, en ces termes :

« Soucieux de ne pas perdre de temps, je n’ai pas voulu attendre cette échéance – que normalement j’aurai dû respecter – (NDLR : que le Haut conseil de santé publique rende son avis) - pour demander à la Haute autorité de santé de lancer les études nécessaires. Nous pourrons ainsi admettre au remboursement ce premier vaccin avant le mois de juillet prochain » (NDLR : 2007).

Car le vaccin vaut… 406 euros ! Et nécessite 3 injections sur un an. Mi-2007, l’annonce a été faite que le vaccin serait remboursé à 65 % par la sécu. Une aubaine pour Merck et Sanofi-Aventis. Chiffre d’affaires espéré ? Entre 500 millions et 1 milliard d’euros sur 3 ans. Rien qu’en Europe, 1,5 million de filles ont déjà été vaccinées. Le vaccin est recommandé pour les filles de 14 ans et jusqu’à 25 ans avant les relations sexuelles. Une rente : 370 000 Françaises ont 14 ans chaque année.

Un rapport circonspect sur l’efficacité

Simple petit souci : l’efficacité tous azimuts de ce vaccin n’est pas établie, comme l’a pointé du doigt la Haute autorité de santé (HAS). En avril 2007, elle a rendu un avis favorable sur ce vaccin, tout en écrivant : « En l’état actuel du dossier, les données suivantes ne sont pas établies : (…) l’efficacité (NDLR : du vaccin) en prévention des cancers du col de l’utérus », ainsi que « le maintien de l’efficacité vaccinale au-delà de 5 ans ». (voir encadré 1).

Une efficacité contestée

Ce vaccin est-il efficace ? Oui ont répondu l’Union européenne, les Etats-Unis undefinedet d’autres pays (85 au total) en lui accordant une autorisation de mise sur le marché. Au vu des résultats d’essais présentés par le laboratoire lui même. Mais de nombreuses réserves subsistent, en voici quelques-unes :

1) Le vaccin n’est pas efficace contre le cancer mais contre les infections à papillomavirus qui surviennent 15 à 25 ans avant un éventuel cancer.
2) Le vaccin n’est efficace que contre certaines infections dûes à certains virus.
3) La majorité de ces infections disparaissent d’elles mêmes sans traitement, grâce aux défenses immunitaires des femmes concernées.
4) Fort heureusement, une minorité seulement des femmes ayant ce type d’infections développeront un cancer 15 à 25 ans plus tard. Or l’efficacité du vaccin n’a été testée que sur 5 ans.


Enfin, la meilleure prévention du cancer de l’utérus – les experts sont d’accord là-dessus – c’est le dépistage régulier par frottis. Il permet de détecter les cancers de l’utérus à un stade précoce. Dans les pays scandinaves, il aurait fait reculer de 70 % la mortalité dûe à ce cancer.

En France, environ 900 femmes meurent du cancer de l’utérus chaque année, ce chiffre est en baisse depuis 10 ans. Rien ne permet encore de dire – dans l’état actuel des connaissances - que ce vaccin permettra, dans 15 à 25 ans, de sauver des vies.
Quant aux éventuels effets indésirables, la HAS a refusé de donner un quitus au vaccin : « ce profil de tolérance (NDLR : des patients par rapport au vaccin) est à confirmer dans les conditions réelles d’utilisation. En effet, les effectifs des essais ne permettent pas de repérer des effets indésirables dont la fréquence serait inférieure à 1 pour 4 000 ». Prudence, donc, pour d’éventuels effets indésirables à venir.


Une curieuse omission de l’agence française des produits de santé

Après ces deux morts et les autres, dont les circonstances n’ont pas été précisées par l’Agence européenne, le mot d’ordre est de ne pas affoler la populace : l’Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé (l’Afssaps), a
annoncé, le 25 janvier, les 2 décès. Mais elle a ajouté « qu’aucun cas similaire n’a été signalé en France depuis la commercialisation du vaccin en novembre 2006 » (435 000 doses délivrées à ce jour) et qu’un « plan de gestion des risques a été mis en oeuvre au plan national et européen » depuis son lancement. Détail curieux : dans son texte, l’Afssaps a zappé le fait que, au-delà des deux cas très suspects, d’autres « femmes préalablement vaccinées par le Gardasil » sont mortes, comme l’a indiqué l’agence européenne dans son propre communiqué.

Quant à la société Sanofi-Pasteur MSD, qui commercialise le vaccin en France, elle n’a, pour le moment, pas relayé l’information des agences sur son site. Interrogé par Bakchich, son directeur de la communication a répondu, lundi 28 janvier : « nous n’avons rien à ajouter aux communiqués des agences. Nous n’avons aucune raison de croire que les deux décès, en Allemagne et en Autriche, sont liés à la vaccination. Il peut s’agir d’une simple coïncidence malheureuse d’évènements ».

undefinedDes cas troublants également aux Etats-Unis

Avant cette annonce tragique, ce vaccin best-seller a pourtant déjà fait parler de lui à l’étranger : l’un des experts allemands les plus reconnus (également expert pour l’Europe) en conteste l’efficacité. Plusieurs spécialistes et médecins espagnols sont partis en guerre contre ce vaccin pour les mêmes raisons. Une fronde a démarré au Canada, avec articles et pétitions. Enfin, il y a plus troublant : aux Etats-Unis, 19 décès suspects ont été signalés ces derniers mois aux autorités, selon l’organisation Judicial Watch (voir encadré 2, ci-contre).

Aux Etats-Unis : 19 décès suspects, selon Judicial Watch

Ce vaccin est-il dangereux ? Une prudence absolue s’impose, tant que le lien entre la vaccination et un décès n’aura pas été formellement établi. Pour l’heure, les nouvelles les plus inquiétantes viennent des Etats-Unis, qui ont donné leur feu vert à la vente du vaccin depuis plus de six mois.

L’organisation non-gouvernentale Judicial Watch, qui se présente comme défendant l’intérêt public, estime que la Federal Drug Administration (autorité ayant donné le feu vert) a rendu un avis partial permettant la mise sur le marché. Au nom de la loi sur la liberté de l’information (FOIA), elle a demandé – et obtenu - que la FDA lui communique l’ensemble des
cas suspects de décès et de maladies consécutifs à une vaccination au Gardasil, signalés par les professionnels de santé.

Résultat : en septembre 2007, 1824 cas, dont 8 morts. A ces 8 décès, il faut ajouter 11 autres décès antérieurement signalés à la FDA parmi 1 637 autres rapports transmis. Au total donc, selon les chiffres obtenus par Judicial Watch, hôpitaux et professionnels de santé ont signalé 19 décès plus ou moins consécutifs à l’administration du vaccin.

Pour les 8 derniers décès recensés, la FDA, qui a fait réaliser quelques autopsies pour déterminer les causes de la mort, souligne dans plusieurs de ces fiches cliniques, qu’aucun lien ne peut être établi entre l’administration du vaccin et le décès.

Dans ces fiches, on découvre que la plupart des jeunes femmes concernées sont décédées dans les jours et semaines qui ont suivi l’administration du vaccin. Le jour même pour l’une d’entre elles âgée de 17 ans, qui avait, par ailleurs, subi une intervention chirurgicale dentaire l’avant-veille.

Une jeune femme, âgée de 22 ans, est morte 2 jours après avoir été vaccinée. Le rapport note qu’elle était sous traitement hormonal contraceptif.

Une fillette âgée de 11 ans est décédée en mai 2007, 3 jours après avoir été vaccinée. Le médecin hospitalier qui a rapporté ce cas, via une infirmière, a indiqué que, pour lui, la mort était « due à une réaction anaphylactique au gardasil », ayant provoqué un arrêt cardiaque.

Cette thèse n’a apparemment pas été retenue par l’administration américaine puisqu’elle n’a pas suspendu la vente du vaccin depuis. Que va faire l’Agence européenne du médicament ? A ce jour, elle n’a pas établi de lien de cause à effet entre le vaccin et les décès survenus en Europe. Le vaccin continue d’être autorisé et l’Agence considère que l’intérêt du Gardasil reste supérieur aux risques. Mais dans quelles circonstances ces deux jeunes femmes sont-elles décédées en Allemagne et en Autriche ? Combien de temps après l’administration du vaccin ? 1 jour ? Un mois ? Que signifie, dans le jargon européen, « subite et inexpliquée » ? Et quels sont les autres cas suspects ?

bakchich.info

Repost 0
Published by Paprika - dans coups de gueule
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 11:56


promenade poétique en peintures de femmes sur une musique de jazz - "Stella By Starlight" - jouée par Geoff Peters (solo jazz piano)
Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 11:39
ALIEN32.jpgUn extraterrestre et sa femme ont fait le tour de leur planète et ne semble plus rien y apprendre en particulier au niveau sexuel. Ils décident donc de venir voir sur Terre comment c'est. Ils atterrissent chez (admettons) Pierre et Anne et leur racontent leur histoire et pourquoi ils sont venus sur Terre, ... Notre couple terrien, qui sait bien que pareille occasion ne se reproduira pas de sitôt, accepte sans problème un échange de partenaires pour une nuit torride. Le lendemain matin, après le départ des extraterrestres, notre couple discute de cette nuit si particulière. Pierre demande :
- Alors, comment c'était ?
Anne répond :
- Ben, c'était absolument génial... Nous sommes allés sur le lit, il m'a caressé..., ALIEN26.jpgpuis il m'a demandé de lui tirer l'oreille gauche, et là son sexe s'est mis à s'allonger de façon incroyable, jusqu'à 40 centimètres...
- Ah bon, vraiment ?
- Oui, mais c'est pas tout ! Après, il m'a demandé de lui tirer l'autre oreille, et là, son sexe est devenu gros comme mes biceps ! (la nana est très musclée à ce niveau !). Après, on n'a pas arrêté de baiser pendant toute la nuit. Vraiment inoubliable !!! Et toi, alors, comment c'était ???
- Ben, je peux pas vraiment te dire, elle a passé la nuit à me tirer les oreilles !!!


undefined
Repost 0
Published by Paprika - dans Coin détente
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 10:52



Une étrange représentation : 
un Christ uni au démon



all-goriechrist.jpgCette "Allégorie du Christ Sauveur de l’Humanité" fut dessinée par Dirck Grabeth vers 1550 et figure au Rijksmuseum d’Amsterdam. Religieuse à première vue, cette image révèle une très surprenante interprétation de la Rédemption et du rôle du démon ... très loin de toute autorité religieuse !


L’IMAGE OFFICIELLE ...

Nous voyons le Christ couronné d’épines sinueuses en train de gravir une croix-échelle de 13 barreaux. Il est lourdement chargé car il porte sur son dos plusieurs personnages dont la mort, une femme et le démon qui jette un dernier regard sur un attroupement d’humains demeurés au sol. La croix indique les lettres "INRI" à son faîte ; sur ses bras horizontaux sont inscrites les paroles de l’Evangile de Jean : "Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi", et celles de Jean-Baptiste : "Voici l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde" (Jean, 1,29). Un homme nu se presse vers le Christ, s’écriant : "Elève-moi !" ; il est suivi par des hommes d’âge mûr ; au pied de la croix se tient une femme à la robe très suggestive, constituée de plusieurs étages de voiles et tenant une coupe dans sa main droite. Le Christ contemple ce groupe avant d’aller lui-même se crucifier. Son pied droit repose sur le 4e barreau.

... REVELE DES INCOHERENCES MALGRE UNE PARFAITE MAITRISE DU TRAIT

Très vite, plusieurs incohérences s’imposent.

La ligne du corps du démon s’inscrit très exactement dans le prolongement des jambes du Christ. Qui grimpe sur la croix ? La femme renversée sur le dos s’appuie-t-elle sur le Christ ou le démon ? Elle semble entamer une chute à laquelle répond la stature verticale de l’autre femme à la coupe. Que regarde le démon ? Ses yeux énormes, charbonneux, se dirigent vers l’arrière, là où les hommes ne sont pas. La mort paraît affolée comme si elle craignait de tomber vers le vide, et, de surcroît, de l’autre côté des humains restés en bas. Que fait l’homme entièrement nu au doigt pointé vers le Christ ? Comment le Christ parvient-il à tenir dans ses bras le personnage à la tête horizontale, aux yeux clos comme s’il dormait ? Qui est cette femme à la coupe et aux vêtements si légers ?

Pourquoi tous les visages semblent-ils rire malgré le tragique de la situation ?

Ce dessin à la plume témoigne d’un travail très soigné et ce signe seul pourrait nous indiquer que son auteur l’a mûrement réfléchi. Tous ses éléments nous invitent donc à chercher la clef de l’énigme.


L’EXAMEN SYMBOLIQUE REVELE L’ALLIANCE "INCROYABLE" DU CHRIST ET DU DEMON

"INRI" : "Jésus le Nazaréen", avons-nous coutume de comprendre. Mais aussi : "In Nobis Regnat", soit "en nous règne Jésus", et, en hébreu, les initiales de terre, feu, air, eau : les 4 éléments ou le 4e barreau de l’échelle, indiquant la conquête de la terre qui offre un appui solide lors de la montée sur la croix.

La base de l’ascension est donc fournie par la matière. L’allusion à celle-ci est double : d’une part, elle est représentée comme une femme qui chute - on peut se demander, d’ailleurs, où se dirige sa main ! - ; de l’autre, c’est la femme aux trois étages de voiles qui tient une coupe. Trois voiles comme les trois vertus : foi, espérance, charité ou amour, dont se revêt la Vérité. Seule la pureté peut conduire à la coupe du Graal tendue au chercheur lorsque s’achève son périple dans la matière. Ceci conduit aussitôt au jeune homme qui s’offre dans une totale nudité, tel un sportif au terme de sa course. Il a accompli son voyage sur l’axe horizontal du monde. Ayant enfin reconnu le Christ, il Le supplie de l’élever sur la croix. Derrière lui, des hommes aux vêtements de plus en plus longs s’approchent ; leurs visages sont aussi de plus en plus marqués par l’âge, en signe des expériences qu’ils ont vécues et qui les ont amenés à contempler la seule issue possible : la croix. Il leur faudra cependant encore se dépouiller de tous les vêtements des apparences afin de recouvrer la jeunesse de leur nature fondamentale.

Le Christ possède une couronne rayonnante ... mais les épines ressemblent fort à la chevelure serpentine du démon ! La confusion entre les deux est encore plus frappante avec les jambes robustes du grimpeur : on ne sait vraiment pas à qui elles appartiennent. Qui d’entre eux deux monte ?

... LE CHRIST ET LE DEMON : PARTENAIRES AU SERVICE DE L’HUMANITE

Le Christ ne semble pas embarrassé par son fardeau multiple. Le démon l’aide à en supporter le poids. Tous deux sont penchés en un seul mouvement vers ceux qui restent et qui demandent à être pris dans leur ascension. Le Christ et le démon font route ensemble dans un même élan et se dirigent vers le sommet de la croix. Comment se fait-il que le démon soit ennobli à pareille élévation ?

13 barreaux : c’est ce nombre qui fournit la réponse à cette troublante question.

La Cène regroupe 13 convives, dont l’un, Judas, va permettre à Jésus de devenir Christ par la crucifixion ("Ce que tu dois faire, fais-le promptement", lui ordonne Jésus).

Le 13e chapitre de l’Apocalypse fait apparaître l’Antéchrist qui ouvre la voie vers le Christ. Le cycle de 12 est achevé : la terre aux 4 dimensions s’est alliée au triangle des 3 perfections portées par les 3 sanctuaires humains : matière, âme, esprit. Il est alors temps de pénétrer dans la dernière dimension où toute loi est abolie, où règne la liberté authentique qui est connaissance - une nouvelle naissance hors du monde fini. Bien et mal sont désormais dépassés car la conscience ne se situe plus dans leurs valeurs relatives et changeantes.

La dualité des contraires est pacifiée et l’Unité emporte avec elle les figures de l’ignorance : l’homme endormi, la nature égarée qui a perdu le sens de l’orientation - ainsi que de la retenue - et tombe , la mort qui ne voit plus ses proies humaines car elle n’a plus rien à glaner de ce côté des choses.

Les incohérences prennent alors un sens tout à fait neuf et véhiculent un enseignement dissimulé aux hommes empreints de religiosité ordinaire. Ce dessin sort des conventions présentées par les autorités ecclésiastiques.

Ce pas ayant été franchi, nous pouvons nous tourner vers les paroles du Coran qui illustrent parfaitement cette vision :

"Dieu dit" (au démon nommé Iblis) : "Sors d’ici ! Tu es maudit ! Sur toi la malédiction jusqu’au Jour du Jugement ! Il dit : "Mon Seigneur ! Accorde-moi un délai jusqu’au Jour où les hommes seront ressuscités." Dieu dit : "Ce délai t’est accordé jusqu’au Jour de l’instant connu de nous." Il dit : "Mon Seigneur ! C’est parce que tu m’as induit en erreur que je leur montrerai sur la terre le mal, sous des apparences trompeuses. Je les jetterai tous dans l’aberration, à l’exception de ceux de tes serviteurs qui sont sincères." Dieu dit : " Voilà pour moi une voie droite !" (sourate XV, versets 34 à 41). Et aussi (sourate VII, verset 20) : Le démon les (Adam et Eve) tenta afin de leur montrer leur nudité qui leur était encore cachée. Sourate VIII, verset 48, le démon dit aux hommes pécheurs : "Oui, je vous désavoue ! Je vois ce que vous ne voyez pas ; je redoute Dieu ! Dieu est terrible dans Son châtiment."

Ces passages montrent une association voulue entre Dieu et le démon, partenaire de Dieu pour un temps afin que les hommes soient révélés à eux-mêmes. Cette conception n’est pas nouvelle : elle figure dans le 13e Livre d’Hermès Trismégiste à Tat : "Si tu renonces à la vaine polémique, tu comprendras, mon fils, que le Noûs, l’Ame de Dieu, règne en vérité sur tout : sur le Destin, sur la Loi, sur le reste, et que rien ne Lui est impossible ; Il peut soustraire l’âme humaine au Destin, comme l’y soumettre si elle manque à son devoir. Telles sont les excellentes paroles qu’a prononcées le Bon Démon."

Par démon, il faut entendre une force naturelle qui agit selon le plan de création ; par conséquent, le Bon Démon est un mouvement qui porte l’homme pour le faire retourner à son état de pureté originelle, qui est conscience pleinement unifiée. La notion de "faute" coupable n’a donc ici aucun sens.
_________________

http://www.prismeshebdo.com/prismeshebdo/article.php3?id_article=567

Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 08:47

500_maison_de_la_clairiere_2005_33x24.jpg
" La maison de la clairière " 
© Kazimierz Dzyga
http://kazimierz.dzyga.free.fr/galerie_4_la_maison_de_la_clairiere.htm

 

Communication télépathique de « Lumière de l'Être »
reçue par André DeLadurantaye le 19 août 1997


MÉMORANDUM DE L'INTÉGRATION CHRISTIQUE



Un jour, dans ta prière, tu m'as demandé :

Seigneur, qui suis-je? Je suis confus.
Et Je t'ai répondu :
Mon fils, ma fille, tu ES!

Par ce que tu es, JE SUIS.
Par ce que tu vis, JE ressens.
Par ce que tu penses, JE communique.
Par ce que tu vois, JE perçois le monde.
Par ce que tu dis, J'exprime ma Volonté.
Par ce que tu entends, J'écoute attentivement.
Par ce que tu es, JE SUIS.

Lorsque tu es, JE SUIS.
Lorsque tu parles, JE parle par ta voix.
Lorsque tu dors, JE regarde tes plus beaux rêves.
Lorsque tu t'éveilles, JE ressens un nouveau jour.
Lorsque tu travailles, JE construis le monde à travers toi.
Lorsque tu te reposes, JE contemple le septième jour.
Lorsque tu es, JE SUIS.

Par ta présence, JE SUIS.
Par ton désir, JE planifie la manifestation.
Par ton action, JE mobilise ma créativité.
Par ta compassion, JE partage mes sentiments.
Par ta joie, JE rayonne ma Divinité.
Par ton Amour, JE glorifie mon Unicité.
Par ton être, JE SUIS.

Laisse-moi tes peurs, JE supporterai ton défi.
Laisse-moi tes préjugés, JE t'envelopperai de sérénité.
Laisse-moi ta colère, J'allègerai ton coeur.
Laisse-moi tes doutes, JE rassurerai tes pas.
Laisse-moi tes griefs, JE règlerai tes problèmes.
Laisse-moi ton désespoir, JE te donnerai l'espérance.
Laisse-moi ton rêve, JE le réaliserai pour toi.

Donne-moi tes peines, JE te donnerai ma paix.
Donne-moi ta souffrance, JE te donnerai ma consolation.
Donne-moi ta misère, J'aplanirai ton chemin.
Donne-moi tes incertitudes, JE te donnerai la foi.
Donne-moi ta confiance, JE te donnerai mon soutien.
Donne-moi ton coeur, JE te donnerai mon Amour.
Donne-moi ta Lumière, JE te donnerai l'Illumination.

JE SUIS le Christ en toi, tu es l'Enfant en moi.
JE SUIS la Lumière en toi, tu es le Rayonnement en moi.
JE SUIS la Vérité en toi, tu es le Verbe en moi.
JE SUIS la Vie en toi, tu es l'expression de mon être.
JE SUIS le Souffle en toi, tu es le poumon de ma Vitalité.
JE SUIS l'Amour en toi, tu es le reflet de mon Unicité.
JE SUIS l'être en toi, tu es la conscience de ma Perception.

Chante avec moi ta Vie.
Chante avec moi ton Réveil.
Chante avec moi ta Liberté.
Chante avec moi ton Amour.
Chante avec moi ta Victoire.
Chante avec moi ta Lumière.
Chante avec moi ton Existence éternelle.

Crois en ta Lumière afin d'éclairer ton frère, ta soeur.
Crois en ton Amour afin d'envelopper tes bien-aimés.
Crois en ton Pouvoir afin de dépasser tes limitations.
Crois en ta Bonté afin de partager mes richesses.
Crois en ta Tendresse afin de consoler mes nombreux enfants.
Crois en ta Force afin de diriger infailliblement ton Destin.
Crois en ta Multidimensionnalité afin de transcender les mondes.

Regarde le monde avec des yeux nouveaux.
Regarde ta vie avec une vitalité renouvelée.
Regarde à l'horizon et vois dans l'avenir ce que Je te réserve.
Regarde à l'intérieur et reconnaît que JE SUIS en toi.
Regarde dans ton troisième oeil et vois l'Univers en lui.
Regarde dans ton coeur et vois tes frères et tes soeurs.
Regarde dans ton miroir et vois que JE SUIS toi.

Les larmes qui caressent tes joues sont les miennes.
Elles sont la réponse de ton âme à mon Appel,
Car mon Retour a débuté au fond de ton coeur.
Par ta présence, tu as tourné une page de ton histoire.
Tu renais au nouveau monde de l'Amour et du Partage.
Sache que JE SUIS toi et vis ta vie dans ma Conscience.
Nous sommes maintenant UNIS et ne faisons qu'UN.

« Lumière de l'Être

 

Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 09:56

 



Un de mes poèmes sur une superbe musique de Arvo Pärt: "Lamentate"


"COMME UN APPEL"

Je veux des mots
Qui tonnent et qui crient
Pour hurler ma divine colère
Devant les évènements du monde
Et pleurer ma peine
Sur les épaules de la misère

Je veux des mots
Du feu de Dieu
Pour brûler en flamme violette
Turpitudes et néfastes projets,
Abus et mensonges,
Des princes qui nous gouvernent

Je veux des mots
Lasers implacables
Pour, des marionnettes humaines,
Couper les fils
Et à Liberté les restituer.
Entonner enfin le requiem des pantins

Je veux des mots
Blasphèmes sacrés
Pour vilipender, brocarder
L'insolence des ignorants imbéciles.
Ils se feront tags audacieux
Aux murs d'églises ou parlements.

Je veux des mots
Douceur de miel
Pour sècher toutes larmes
Cicatriser angoisses et blessures
Et, en dignité retrouvée,
Revoir sourire l'Humanité.

Je veux des mots
Pinceaux de lumière
Pour, dans la nuit étoilée,
Dessiner en fantasques arabesques
D'un bout à l'autre de la terre
Ces mots : Liberté, Egalité, Fraternité, Solidarité.

Je veux des mots
Couleur d'arc en ciel
Pour peindre avec amour
Les fleurs de la nouvelle terre
Et avec tous les Hommes, mes frères
Célébrer la VIE !

Surtout je veux un cœur
Pour embrasser tout cela
Et le porter à la Lumière
A la Joie, à la Paix
Et pouvoir dire à tous
Comme à un seul
Je t’Aime

Chantal 2005

Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 09:25

photo-eau26_big.jpgEau, aluminium et Alzheimer


 Sujet explosif abordé hier sur France Inter. Isabelle Giordano l'animatrice de l'émission "Service Public" a fait tomber un tabou. Celui d'une eau potable de qualité et neutre sur le plan sanitaire. Or selon une poignée de scientifiques et quelques études, Il semblerait qu'il existe une relation entre la présence d'aluminium dans l'eau potable et les risques de développer la maladie d'Alzheimer.


Alzheimer. Un nom qui fait peur. Difficile d'ignorer cette maladie et ses ravages. Du chef de l'Etat aux spots TV, on en parle partout. Et tout le monde craint à juste titre d'être touché personnellement ou de voir ses proches frappés par cette déchéance odieuse. Alzheimer ce serait de l'ordre de 100 000 nouveaux cas par an. C'est surtout une maladie symptomatique des sociétés industrielles. Plurifactorielle, son déclenchement et son évolution sont schématiquement liés à trois grands facteurs : l'environnement social, le facteur génétique et les facteurs environnementaux. La maladie d'Alzheimer, incurable et mortelle, est la cause la plus fréquente de démence sénile. Elle commence par un déficit de la mémoire d'apprentissage et, en progressant, atteint toutes les fonctions intellectuelles notamment celles du jugement, du calcul mental et du langage.


Au titre des facteurs environnementaux, la question de l'absorption d'aluminium par voie alimentaire. L'aluminium est reconnu comme un neurotoxique. C'est en raison de cette spécificité que progressivement casseroles et récipients en cette matière ont été retirés de la vente. Ca c'était la partie émergée de l'iceberg. On se rend compte en effet que le sulfate d'alumine (alun) est utilisé pour purifier l'eau du robinet. Le problème c'est que de l'eau, on en consomme beaucoup et que les particules d'aluminium présentes qui s'y trouvent, malgré des niveaux faibles, sont rendues, par leur forme hydrosoluble, particulièrement bien assimilables par notre organisme.


En 2000, l'étude PAQUID
<
http://aje.oxfordjournals.org/cgi/content/abstract/152/1/59?maxtoshow=&HITS=10&hits=10&RESULTFORMAT=&fulltext=Aluminium+Alzheimer&searchid=QID_NOT_SET&stored_search=&FIRSTINDEX=0&fdate=7/1/1999&journalcode=amjepid>menée
par une unité de l'INSERM sur les départements de la Gironde et de la Dordogne concluait que selon le taux d'aluminium dans l'eau potable (mais inférieur aux normes européennes), on pouvait avoir deux fois plus de risque de développer la Robinet100.gifmaladie d'Alzheimer. Pour que le lien de causalité soit scientifiquement établi, il faudrait toutefois que cette étude soit reproduite en l'état. Il serait inconscient de balayer cette alerte en se réfugiant derrière le seul fait que cette étude n'aurait pour objectif que de décrédibiliser la qualité de l'eau des distributeurs publics au profit des vendeurs d'eau en bouteille. Il semblerait en effet que toutes les études internationales convergent. Au-delà de 100 mg/l l'eau potable deviendrait un co-facteur de la maladie d'Alzheimer. L'OMS estime pour sa part qu'entre 0.1 et 0.2 mg/l la présence de l'aluminium n'est pas dangereuse dans l'eau potable. Si au Canada le taux a été ramené à 0,1, il semblerait qu'en France ce taux soit très variable selon les régions et dépasserait régulièrement les 0,2.


Malheureusement, comme pour tout drame sanitaire à son début, la seule chose qui s'impose, c'est l'incertitude scientifique. La relation elle-même Alzheimer-aluminium est objet de controverses depuis le milieu des années 1960. Si la certitude n'est pas encore acquise en revanche, le soupçon lui l'est.


À l'autopsie, on constate que le cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer contient une concentration élevée d'aluminium, métal qu'on ne retrouve pas dans les tissus cérébraux sains. Des expériences effectuées sur des animaux prouvent que l'aluminium a une action toxique sur le système nerveux, mais la dégénérescence des neurones observée chez les sujets animaux diffère de ce qu'on voit chez les humains. L'aluminium entraîne une dégénérescence neuronale chez le lapin, le chat et le chien. En effet, lorsqu'on injecte des sels d'aluminium directement dans le cerveau de ces animaux, on observe un déficit de la mémoire d'apprentissage, un ralentissement général et une perte de la curiosité. Si les similitudes sont frappantes avec manifestations de la maladie d'Alzheimer, la dégénérescence neuronale n'est toutefois pas la même que dans la maladie d'Alzheimer.


Le risque, Henri Pézerat, éminent toxicologue, directeur de recherche honoraire au CNRS souhaite le limiter. Comme de nombreux toxicologues, il demande que l'application immédiate d'une division par 4 de la norme sur le taux d'aluminium dans les réseaux publics d'eau potable. En pointe dans ce combat, le scientifique écrivait déjà en 2004 : " Plusieurs études épidémiologique, dans six pays différents, ont conclu à une augmentation notable de l'incidence de la maladie d'Alzheimer en relation avec une concentration trop importante de l'aluminium dans l'eau de boisson.
Consultés, l'Institut de vieille sanitaire et deux agences de sécurité sanitaire, ont publié rapports et conclusions niant, en dépit des faits, le caractère plausible d'une telle relation et refusant par là même toute mesure de prévention lors du traitement des eaux. À la carence des experts répond la carence de la santé publique. "


Dans notre alimentation quotidienne, 5% seulement de l'aluminium que nous consommons provient de l'eau. Mais, comme le souligne Henri Pézerat, ces 5% passent intégralement la barrière intestinale et présentent de ce fait une cristal-d-eau-merci.jpgbiodisponibilité supérieure aux autres 90 %. Compte tenu de l'état général
des connaissances, il serait judicieux d'optimiser le traitement et la distribution de l'eau dans notre pays. Des alternatives techniques existent, notamment comme à Paris où la société des eaux a recours à une désinfection par des sels de fer plutôt que du flocalu. Le problème étant bien que nous ne sommes pas tous égaux devant l'eau du robinet selon la zone de distribution où l'on habite. On n'a pas tous la chance de boire de l'eau de qualité parfaite.

----------------------------------------------------------
Auteur : *Henry Moreigne http://www.naturavox.fr/auteur.php3?id_auteur=8*
Site http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=3139
--------------------------------------------------------

Voir aussi : 
http://www.linternaute.com/paris/magazine/pratique/06/eau-de-paris/eau-de-paris.shtml

Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 09:03

Moineau-domestique-13.jpgUN OISEAU DANS MA CHAMBRE

 

J’ouvre un œil… quelle heure peut-il être ?

J’ouvre l’autre œil, il fait grand jour malgré l’heure matinale. Il est 6 heures….

Cui…Cui…Cui…. Je tends l’oreille, étonnée par ce que j’entends ! Je rêve encore, sûrement !

Cui… Cui… Cui… mais non ! On dirait bien qu’un oiseau m’a tenu compagnie cette nuit  !

Je n’en crois pas mes oreilles ! Bien réveillée maintenant, toute émue et toute excitée, j’ouvre mes persiennes, saluée par un concert de piafs rassemblés devant moi. Qui est le plus surpris ?

Je ne sais… mais les oiseaux effrayés par mon arrivée intempestive s’enfuient à tire d’ailes pour revenir quelque secondes plus tard en réponse à l’appel de leur copain, mon squatter à plumes.

Cui… Cui…Cui… encore ce petit chant près de moi, ce chant presque plaintif. Où est-il cet oiseau ?

Je cherche, avec une grande prudence : j’ai tellement peur de le blesser par inadvertance… Où a-t-il bien pu se cacher ?

Cui… Cui…L’oiseau est là, tremblant de peur, tapi derrière un coussin, dans l’angle de la pièce, à côté de  la fenêtre.

Au dehors, le concert de trilles a repris de plus belle : un beau charivari vraiment !! C’est magnifique et touchant.

« On va te sortir de là !

­Nous sommes avec toi moineau_19.jpg

­ Calme-toi, respire »

Voilà ce que dit le « peuploiseau » dans sa danse rock’nroll devant mes yeux embués de larmes. Je fonds de tendresse pour ces petits êtres.

Je souris…

Je m’accroupis devant mon visiteur et tends ma main ouverte devant lui. Je reste ainsi, un long moment, immobile. Je parle tout doucement, comme à un bébé effrayé, ce qu’il est de toute évidence : un bébé oiseau. Je lui demande de me faire ce cadeau : se poser au creux de ma main.

Dehors, les oiseaux chantent et s’agitent. Je ressens leur inquiétude, leur chant m’est destiné cette fois et me met en garde : « Touche pas à mon pote ! »

Oseraient-ils m’attaquer pour défendre leur ami, leur enfant ? A cet instant, j’en suis persuadée…

Au bout d’un moment - une éternité me semble-t-il - rassuré, peut-être, par ma voix paisible, encouragé, certainement, par le soutien sans faille undefinedde sa tribu, mon petit visiteur ose venir se nicher dans ma main. Il tremble de tout son corps et tient ses yeux fermés. Je continue à lui dire de douces paroles, toujours immobile.

Mon cœur bat la chamade, le sien aussi. Je suis bouleversée par tant d’abandon, tant de courage ! Par la fragilité de ce petit corps aussi…

Lui comme moi vivons un moment exceptionnel… Le temps est suspendu… Le concert à l’extérieur l’est aussi.

Le silence…

 Les oiseaux se contentent de passer et repasser devant ma fenêtre en observant ce qui se passe… Ffff fffffff… Fffffff ... Ffffffff…, disent leurs ailes…

Petit oiseau ouvre enfin les yeux ; nous nous regardons avec étonnement et tendresse. Je lui souris et il me répond par un Cui…Cui… timide mais confiant.

Je suis aux anges ! Dans un état de grâce… c’est un moment parfait !

D’un doigt délicat je le caresse après lui en avoir demandé la permission. Je lui murmure des mots doux. Il se laisse faire ; je sens bien cependant qu’il serait inconvenant de faire durer plus longtemps cet échange.

Alors, à regret, je me relève, m’approche de la fenêtre, tends la main vers l’extérieur tandis que le peuploiseau a repris sa danse et son chant choral.

Mon nouvel ami me regarde, sa petite tête de côté, Cui…Cui… et rejoint les siens dans un envol gracieux… laissant dans ma main une petite plume en souvenir ; c’est la preuve que je n’ai pas rêvé !!

Mon Dieu ! Quelle fête ! Je n’oublierai jamais la joie de leurs retrouvailles ! ! Tous les oiseaux ont entouré mon petit visiteur en piaillant à qui mieux mieux !

 

- « Ça va ?

­- Mais, qu’est ce qui s’est passé ?

- ­Que faisais-tu dans ce nid humain ?

- ­Comment as-tu atterri là ?

­- On s’inquiétait pour toi !

- ­Je vais tout vous raconter !moineau_21.jpg

­- Oui ! Tout va bien !

­-  Merci pour votre aide»

­- Dieu ! Que j’ai eu peur !

- ­La dame est charmante

­- J’ai vécu une expérience extraordinaire

­- On rentre à la maison ? »

 

Alors, après avoir dessiné de belles arabesques dans le ciel bleu de ce matin de juillet, comme pour me saluer, le peuple oiseau s’en va, m’offrant un dernier chant, un chant d’exultation !

Je les salue de la main et leur souhaite bon vent…

Je me retrouve toute seule, avec le souvenir, au creux de ma main de la douce chaleur de mon ami l’oiseau, mon ami à plumes.

J’essuie quelques larmes… Je souris au soleil et remercie.

Fin - Chantal 20/07/2004

oiseau--notedemusik.gif

Repost 0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 17:13

07-05-Trans-formation.jpgAMOUR ET PEUR

 

La foule de sentiments ou émotions que nous éprouvons peuvent se classer dans deux grandes catégories : l’Amour et la peur !

Seules ces deux énergies mènent le monde et elles sont totalement incompatibles …

Quand nous ne sommes pas dans l’un, nous sommes dans l’autre, quelles qu’en soient les variantes !

 

A nous de faire le choix !

 

Qui dit Amour, dit paix, joie, confiance, sentiment d’invulnérabilité, de reliance, d’entièreté.

Quand on est dans l’Amour on se sait totalement protégé.

Notre volonté s’est unie à celle de notre Soi et donc celle du Créateur : nous ne nous sentons plus seul et nous n’avons plus aucune raison d’ « attaquer » qui ou quoi que ce soit !

 

Dans la peur il en va tout autrement et c’est le lot de la plupart d’entre nous.

La peur engendre automatiquement un sentiment d’insécurité, de séparation, de la concurrence et nous met sur la défensive. Il est vrai que si nous invitons ou acceptons la peur nous invitons l’attaque du même coup !

Nous avons pris la l’habitude de croire que, dans la vie, il nous faut perdre quelque chose pour en obtenir une autre ou que nous perdons quelque chose si nous donnons …. D’où ces notions de « sacrifice », de compromis, de marchandage voire de manipulations, etc. …

L’ego est assez tordu et puissant pour nous avoir convaincu de tout cela et il veille à ce que ça ne change pas parce qu’il en va de sa survie !

 

La peur est le royaume de l’ego et notre zone d’esclavage d’où est absente toute joie !

 

L’Amour n’exige rien ni de nous ni de l’autre et ne demande aucun sacrifice si ce n’est l’abandon des illusions que nous avons créées. Il ne demande pas un abandon aveugle  mais bel et bien un choix dès lors que nous avons compris comment cela fonctionnait. Ce choix, nous pouvons le faire à chaque instant, en n’importe quelle situation, pour peu que nous y mettions notre attention et que nous ayons choisi un autre enseignant que l’ego : notre pur esprit où vit le Saint Esprit ! Notre SOI !

 

Peut-on être assez insensé pour préférer la souffrance, le conflit, la solitude, la tristesse, la maladie, à la paix infinie, la joie, l’amour ?

 

Eh ! Bien ! Oui ! C’est le choix que nous faisons encore la majeure partie de notre temps …prisonniers que nous sommes de l’ego !

Oh, nous essayons de surfer sur un petit peu des deux mais ça ne fonctionne tout simplement pas !

Nous voulons faire cohabiter l’amour et la peur et essayons encore et encore … insensés que nous sommes !

 

Notre enseignant divin est le pont entre la Source et nous : il connaît donc le fonctionnement des deux plans si je puis le dire ainsi

Quant à nous, sur notre plan incarné, nous ne re-connaissons même pas le fonctionnement de l’ego alors il serait vraiment arrogant de prétendre connaître le fonctionnement du plan divin !

 

Notre enseignant divin – le Saint Esprit, UN avec la Source – le Père – nous voit tel que nous sommes de toute éternité : immaculé et totalement innocent !

 

Sa mission d’amour auprès de nous ne change jamais : nous faire souvenir de qui nous 03-21-PilgrimofPassion.jpgsommes véritablement et nous donner la vision de la réalité par la connaissance qu’Il nous restitue.

Dès lors que nous l’avons choisi comme enseignant de préférence à l’ego, Il est prêt à corriger – défaire – tout ce que nous avons mis en place pour ne pas avoir à affronter ce qui est bien enfoui en notre inconscient : un énorme sentiment de culpabilité lié à la croyance bien ancrée que nous nous sommes séparés de Dieu et, pire encore, que nous L’avons attaqué. Sentiment de culpabilité que nous traînons comme un boulet et qui a généré cette fameuse peur et son cortège de souffrance.

 

Nous n’avons pas à lutter contre ce qui nous paraît négatif, contre cette peur : ce serait encore rester dans la dualité !

Notre rôle est de voir, d’instant en instant, que nous sommes dans l’erreur, de nous pardonner ce rêve et de remettre tout cela, avec amour et confiance, à notre ami enseignant. Il sait comment guérir notre esprit malade et tout ce qui en découle. La lumière transcende l’ombre.

Mais si nous voulons garder pour nous je ne sais quelle pensée tordue ou situation de souffrance …si nous ne voulons pas qu’elles soient mises en lumière et guéries de ce fait, libre à nous. Dieu ne force jamais personne !

 

Alors accepter de « voir »  ce qui nous pèse, nous freine, nous bloque

Reconnaître son erreur sans porter de jugement,

Donner son pardon, l’offrir à notre enseignant,

Remercier et

Savourer la joie qui nous inonde tout d’un coup – fruit de la guérison

Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par &quot;magie&quot; 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par &quot;magie&quot; J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher