Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 08:00

http://www.multidimensionalmusic.com/francais/musique.html


La MMD est un vecteur d’expansion de la conscience au service de l’évolution


Au milieu des années 80, lorsque j'ai commencé à utiliser la vibration sonore pour explorer les espaces inconnus de ma psyché, on ne parlait ni de "thérapie vibratoire", ni de "médecine alternative", et très peu de "conscience"ou "d'états modifiés de conscience"...

Au début des années 90, lorsque j'ai cherché un nom pour qualifier cette musique qui provoquait des effets inhabituels dans la conscience et dans le corps de ceux qui l'écoutaient, je l'ai nommée "multidimensionnelle".
A cette époque, notre horizon était encore fortement limité aux dimensions physiques connues de la réalité, et pourtant la "multidimensionalité" de notre être ne faisait plus aucun doute pour moi.
Depuis, cette notion s'est répandue à grande vitesse, elle fait désormais partie de notre champ de conscience et de nos références...

Que signifie "multidimensionnel" ?

Est "multidimensionnel" ce qui possède "simultanément" des propriétés de plusieurs plans "vibratoires", certains de ces plans vibratoires "subtils" n'appartenant pas à "notre réalité tridimensionnelle" sont plus difficiles à mettre en évidence, mais ce n'est pas parce qu'on ne peut pas les voir qu'ils sont inexistants, au contraire, c'est dans les dimensions invisibles et subtiles de notre être, au niveau "quantique" que se tisse la genèse de notre santé.

En ce début des années 2000, l'accélération dans l'expansion de notre champ de conscience nous rapproche de plus en plus de notre être essentiel.
Ce qui était caché se manifeste peu à peu à notre conscience et à nos sens subtils .

Cette transformation à grande échelle nous projette non seulement "en avant" comme nous le croyons encore, mais elle nous fait toucher aussi ce que nous avions oublié "en arrière", car la qualité "multidimensionnelle" de notre être et la "non linéarité" du temps étaient déjà connues il y a des milliers d'années à l'époque de la civilisation Maya.

La "MMD" est "un module vibratoire d'expansion de conscience", c'est une clé de "contact" qui fait "résonner" la multidimensionalité de notre être et permet d'en faire l'expérience "en direct".

En s'ouvrant " à la résonance" de cette musique, en accueillant sa vibration, vous (re) prendrez contact avec vos propres dimensions subtiles et vous pourrez célébrer votre renaissance "en conscience"...


Quel périple pour déjouer notre propre dualité, quelle aventure pour trouver et dissoudre les blocages et la fragmentation qui nous avaient rendus amnésiques, quel voyage pour retrouver mémoire & chemin du retour à SOI !

C'est à ce voyage "essentiel" que je vous convie ... au fil des écoutes & des expériences

* vous découvrirez LES multiples demeures de votre âme,
* vous effacerez les mémoires douloureuses (inconscientes) qui vous empêchent de vraiment "guérir",
* Vous apprendrez à vous régénérer, a vous recréer,
* vous découvrirez votre potentiel subtil réel qui est in-fini... car il n'y a d'autres limites que celles de notre propre champ de conscience !

La MMD : un vecteur vibratoire « d’information active » agissant par résonance

La MMD agit par "résonance vibratoire", elle permet de réétalonner correctement son champ bioénergétique & de s'ouvrir à la plénitude de sa conscience.

Qu'est ce qu'une "information active" ?

C'est une information "non-locale" c'est à dire "globale ou holistique" présente dans chacune des parties d'un système, mais qui ne se manifeste ou s'exerce qu'en fonction des besoins propres du système, là où elle est pertinente, là où elle a un "sens".

*Information" vient de "informare" donner une forme, manifester par une forme.


La notion de "résonance" sous-tend la notion de vibration "sympathique".
Quand un système est amené à sa propre fréquence de résonance par l'énergie d'un autre système qui vibre à la même fréquence, les configurations énergétiques d'un système suscitent alors l'apparition de configurations similaires dans l'autre système.
C'est l'état "syntonique" qui permet un "échange d'information" entre les 2 systèmes.

La MMD provoque une "résonance vibratoire consciente", elle fait résonner "les dimensions oubliées, inconnues" de notre être, et cette rencontre se fait en direct entre soi et SOI.

Qu'est-ce que cet inconnu qui nous fait si peur ? Qu'a t'il à nous dire ?

Cet inconnu, c'est la part enfouie de notre être, celle qui porte nos chagrins, nos peines, nos traumas, nos peurs, nos colères, nos sentiments réprimés, nos rêves, nos envies, nos désirs refoulés en dessous du seuil de notre conscience...
Cet inconnu, c'est aussi la face lumineuse de notre être qui n'attend qu'une sollicitation vibratoire pour manifester sa connaissance, sa créativité, ses qualités subtiles à l'état latent, subconscient...

Parce qu'elle suscite l'apparition d'ondes ALPHA & THETA qui sont des véhicules
vibratoires d'accès aux dimensions inconscientes de notre être, la Musique Multidimensionnelle® ne s'adresse pas seulement à notre mental conscient mais à la totalité de notre être multidimensionnel : conscient/ inconscient/ subconscient.

Des travaux scientifiques ont objectivé les capacités de la MMD sur les plans biologiques, cérébraux et énergétiques, ils démontrent que cette musique est un outil réel d'auto-transformation, d'auto-guérison et d'auto-éducation au service du mieux être et de l'évolution consciente. ............................


La suite de l'article ici : http://www.multidimensionalmusic.com/francais/musique.html

 Si vous êtes intéressés, allez sur ce très beau site où vous pourrez écouter des extraits de chaque CD ....
 http://www.multidimensionalmusic.com/francais/index2.html

Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 18:41

 

La Conférence des papillons

Les papillons un soir d’été voletant au hasard des brises
rencontrèrent l’ombre nocturne d’une maison de pauvres gens.

Derrière la lucarne ouverte, ils aperçurent une bougie qui brûlait dans le noir profond.

Ils s’émurent, s’éberluèrent. 

Ils n’avaient jamais vu qu’en songe de semblables lueurs perdues dans l’infini désert des nuits.
Sur la branche basse d’un arbre ils s’assemblèrent, frémissants.

- Oh sa beauté ! se dirent-ils.
- Oh sa droiture, sa noblesse !
- C’est une larme de déesse !
- Une goutte de sang divin !
- Sentez-vous comme cette flamme nous appelle ? dit le plus vieux.

C’est la lumière de l’amour.
Nous l’avons vue, et désormais nous ne pourrons vivre sans elle.
L’un d’entre nous doit l’approcher et ramener de ses nouvelles. Elle est notre rêve vivant.
L’un d’eux fut donc à la lucarne. Il se posa sur le rebord.
La flamme eut un frisson menu. La pénombre alentour s’émut. Il s’effraya, revint en hâte, décrivit la chose aperçue.

 Le vieux soupira, il lui dit :
-
Tu n’as pas approché la flamme.
~Que peux-tu savoir de sa vie, de ses passions, de ses désirs ? Rien.
~Tais-toi donc. Cesse de geindre.

 


On envoya un autre expert.
Celui-là franchit bravement le seuil obscur de la lucarne, effleura la pointe du feu, poussa un cri de papillon, vira de bord, l’aile fumante, et s’en revint à la nuit fraîche en braillant qu’il s’était brûlé.

- Insuffisant, grogna le vieux.
Nous voulons en savoir davantage.

Un troisième, ivre de passion, s’en fut sans qu’on le lui demande.
Il entra, embrassa la flamme, s’embrasa, partit en fumée.

 

On vit de loin ce compagnon un bref instant éblouir l’ombre.

~Lui seul sait ce qu’amour veut dire, murmura le vieux papillon.
Il a eu, c’est incontestable, des nouvelles de son aimée.



© Henri Gougaud
source:
NouvellesCles.comNouvellesCles.com
Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 18:04
Ralalala ... J'ai oublié de commencer par publier les dernières videos afin qu'elles se présentent dans le bon ordre ...
Il vous faut donc descendre pour commencer à écouter la 1ère partie et remonter ensuite ...
Excusez-moi ...

Génocide des Tutsi au Rwanda

Quatrième et dernière partie:

Les deux vérités du Quai d'Orsay

Repost 0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 18:02
Génocide des Tutsi au Rwanda

Troisième partie: Des Tutsi et des Juifs

Repost 0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 17:59
Génocide des Tutsi au Rwanda

Deuxième partie: La cicatrisation de l'Histoire

Repost 0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 17:54
Génocide des Tutsi au Rwanda:

l'intégralité de l'intervention de Farnel à la conférence de Genève désormais accessible sur internet‏



Première partie: Le génocide des Tutsi par balles


Sergefarnel-geneve-part1
envoyé par newsinfonews
Repost 0
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 23:33
Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards avec de longues barbes blanches, assis devant chez elle. Elle ne les reconnaît pas. Elle leur
dit :
' Je ne pense pas que je vous
connaisse, mais vous devez avoir faim, s'il vous plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à
manger '.

- ' Est-ce que les enfants de la maison sont là ? ' demandent-ils.
- ' Non, ils sont sortis ' leur répond-elle.
- ' Alors nous ne pouvons pas entrer '.

En fin d'après-midi, lorsque les enfants reviennent de l'école, la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.

- ' Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer '! Disent-ils à leur mère. La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.

- ' Nous n'entrons jamais ensemble dans une maison ', répondent-ils. Un des vieillards explique :

-' Son nom est 'Richesse', dit-il en indiquant un de ses amis et, en indiquant l'autre, lui c'est 'Succès', et moi je suis 'Amour''.

Il ajoute alors, - ' Retourne à la maison et discute avec ta famille pour savoir lequel d'entre nous vous voulez dans votre maison '. La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.

- ' Comme c'est étrange '! S'exclament les enfants.
- ' Puisque c'est le cas, nous allons inviter Richesse'!

La mère n'était pas d'accord.

- ' Pourquoi n'inviterions- nous pas Succès ? Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires...'

La plus petite, Raffie, qui suçait encore son pouce, s'exprime à son tour :

- ' Veux mamours, veux mamours.... '

Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine et la mère sort inviter 'Amour' à entrer...

'Amour' se lève et commence à marcher vers la maison.
Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.
Etonnée, la femme demande à 'Richesse' et 'Succès':

- ' J'ai seulement invité 'Amour'. Pourquoi venez-vous aussi?

Les vieillards lui répondent ensemble :

- ' Si vous aviez invité 'Richesse' ou 'Succès', les deux autres d'entre nous seraient restés dehors, mais vous avez invité 'Amour' et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l'Amour, il y a aussi de la Richesse et du Succès'

MON SOUHAIT POUR TOI QUI ME LIS :

Où il y a de la douleur, je te souhaite la paix,
Où il y a le doute en toi, je te souhaite une confiance renouvelée
Où il y a la fatigue ou l'épuisement, je te souhaite la compréhension, la patience et la force...
Où il y a la crainte, je te souhaite l'amour et le courage.

Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 17:11
Extrait de la lettre soufi n 35

Dieu le Très-Haut créa le monde puis dit : Confie-Moi tes secrets. Si tu ne le fais pas, alors tourne ton regard vers Moi. Si tu ne le fais pas, alors écoute-Moi. Si tu ne le fais pas, alors attends au seuil de Ma porte. Si tu ne fais rien de tout cela, dis- Moi au moins tes désirs."
- Sahl Tustari


La prière originelle

Pourquoi prions nous ? Quelle est la vraie nature de la prière ? Le mystique sait que l’essence de la prière est le secret caché, « Je suis Lui que j’aime, Lui que j’aime est moi. » Au plus profond de la prière du coeur, ne se trouve rien d’autre que l’unicité ; ainsi, lorsque le coeur s’ouvre et se tourne vers Dieu, Il révèle son Unité. C’est en cet état de prière qu'une fusion se réalise, transcendant ainsi l’esprit et ses dualités : le coeur nous envahit de Sa présence, et efface toute conscience de nous-mêmes.

Ces états de prière sont des moments d’union pendant lesquels l’amant s’égare. L’amant franchit les rivages de son propre être pour se plonger dans l’océan infini du Bienaimé. Nous faisons cette offrande à travers la dévotion et le désintéressement, à travers le désir du coeur de partager son secret. Debout sur le rivage, nous répétons Son nom ; nous crions notre désir d’être avec Lui, de parler avec Lui, de partager avec notre Bien-aimé nos peines et nos joies.

Mais lorsqu'il se rapproche nos paroles s'effacent, ainsi que notre conscience dissoute en Sa présence. Lorsque l’amour révèle sa vraie nature, nous réalisons qu’il n’y a ni amant ni Bien-aimé. Il n’y a personne pour prier et personne à qui adresser la prière. Nous ne réalisons même pas que nous sommes absent ; nous retournons de cet état de fusion sachant seulement que nous nous sommes donnés et que nous avons été pris.


Le don de nous-même a été accepté dans sa totalité, tant et si bien que nous avons tout oublié. Nous nous sommes tournés vers Lui et Il nous a pris dans Ses bras, nous a enveloppé dans l’unicité et dissout dans la proximité. Pendant de longues années nous avons pleuré, nous l’avons appelé et lorsqu’Il arriva, la rencontre fut si intime que nous oubliâmes tout. Mais lorsque nous retournons de cette fusion en l’Unicité, lorsque l’esprit nous entoure à nouveau, nous pouvons voir les empreintes qui nous ont conduites sur ce rivage,là où les deux mondes se rencontrent. Nous pouvons raconter les récits du voyage qui nous a conduit aux rivages de l’océan infini du coeur, des nuits passées à L’évoquer, et des larmes versées. Pendant de si longues années, notre désir était tout ce que nous savions, un désir né de la douleur de la séparation, le désespoir le plus profond connu par
l’âme. Ce désir était notre prière originelle, plantée dans le coeur par Lui qui nous aime, qui nous veut pour Luimême. Ce désir de l’âme est le lien de l’amour, le mystique s’est engagé à se rappeler à Lui. L’éveil de ce souvenir est la reconnaissance de notre étourderie, la réalisation de la séparation. L’amante doit se rendre compte qu’elle est séparée de son Bienaimé, qu’elle L’a oublié. S’éveillant à cette connaissance, l’amant prend conscience du désir de l’âme de retourner à sa source, d’entreprendre le voyage de la séparation vers l’union. La prière originelle est le soupir de l’âme, la complainte du roseau arraché de son lieu de vie et qui languit d’y retourner.

Cette prière originelle est profondément enfouie en nous et nous la ressentons souvent de façon indistincte et floue, car l’esprit et l’égo nous empêchent d’entendre la force de son message. Enfoui dans les profondeurs les plus intimes du coeur, l’amante pleure son Bien-aimé et nous entendons comme une tristesse et un mécontentement. Subtilement nous sommes tourmentés par cet appel et nous essayons souvent de l’éviter, de fuir cette douleur primaire. Le monde est rempli de tant de distractions, la conscience et la psyché de tant d’échappatoires. Mais progressivement, parfois soudainement, nous réalisons que nous devons retourner à la source, que nous devons honorer notre désir, que nous avons besoin de ramener la prière du coeur dans notre conscience. Ce qui a commencé dans le coeur est transmis à la langue : « Oh Bienaimé, aides moi. Je suis si seul et j’ai tant besoin de toi. » La prière est alors rendue consciente et incarnée dans la parole. Avec toute la puissance et les limites du langage, nous exprimons notre désir et finissons par réaliser notre désespoir. Nous rendons consciente la douleur de la séparation, et appelons avec encore plus de ferveur le Bien-aimé, sachant intimement que « Je réponds à l’appel de celui qui M’appelle quand il M’appelle. » (Coran 2 : 186)

Source: http://www.journalsoufi.com/lls/lalettresoufie35.pdf
Repost 0
Published by Paprika - dans Spiritualité
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 17:02

Un peu de l'album de Robert Doisneau - photographe


En feuilletant l'album du grand photographe humaniste : Robert Doisneau ... (14 avril 1912 - 1er avril 1994)
Son regard plein de tendresse parfois teinté d'humour ....
Le charme du noir et blanc ..

Musique :
hayworth_rita
« blue_pacific_blues_the_1953 »
Jazz by Two
« Medley: My Romance & A Nightingale Sang in Berkeley Square”
Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 18:30


Un de mes poèmes  que j'ai  osé dire moi-même : une première :)))
Je ne dispose pas d'un matériel approprié ... c'est ça k'est triste lollllllll Pardonnez-donc les bruits parasites, les souffles etc ... J'essaierai de faire mieux la prochaine fois s'il y en a une ....

Tout Simplement

A la parade des mots
Il en est qui se donnent en grâce
D'autres qui vous lacèrent
D'autres encore jouent les fiérots
Et se prennent pour les rois du dico
Font briller leurs armoiries
Aveugles au ridicule de leur pédanterie.
Les mots, je les aime
Quand ils chaussent les sabots d'Hélène
Font voler son jupon de laine
Et diffusent mille et une fragrances.
De la Toscane à la Provence
En passant par la Lorraine
Ils s'offrent en accents de terre.
En bouche, se font gouleyants
Et nous parlent des vendanges
Ou encore de meules de foin.
Amour, le maître mot,
En caraco coquelicot,
Rosit le visage de Margot
Gonfle sa voile indigo
S'envolent alors tous les maux
Chantal 08-2005
Repost 0
Published by Paprika - dans Mes Videos
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher