Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 12:01

Des odeurs …. dans ma mémoire d’enfant

 

Il me revient des odeurs qui ont marqué ma petite enfance … pendant la guerre …..

 

Tout d’abord cette fabuleuse odeur venant d’une biscotterie  où ma mère nous emmenait mon petit frère et moi en espérant pouvoir acheter des biscottes avec ses tickets de rationnement. Il y avait une file d’attente  interminable devant la boutique et le plus souvent quand arrivait notre tour …. Il ne restait plus rien ! Deux heures de queue pour rien !

Pour rien ? Pas vraiment pour moi parce que je me soûlais littéralement de cette odeur de biscottes chaudes, des biscottes toutes fraîches sortie du four 


Cette odeur gourmande me faisait saliver et réveillait une faim chronique (rationnement féroce !) : c’était à la fois délicieux et douloureux surtout si au bout du compte nous repartions sans rien !

Aujourd’hui je n’en ai gardé que le côté délicieux remis en mémoire à l’occasion d’une petite phrase que m’a écrite un ami, pour plaisanter  : « tu sens bon la biscotte chaude ! »

 

La deuxième odeur est celle du café en train de griller dans la loge de la concierge de notre immeuble ! En fait c’était surtout de l’orge que cette très vieille dame faisait griller ! Cela embaumait toute la cage d’escalier ! Un vrai régal !

Nous habitions un entresol : les grands jours de café grillé j’aimais m’enfermer dans les toilettes ! J’ouvrais le petit fenestron qui donnait sur la cage d’escalier et je respirais à plein poumon ce délicieux parfum ….

Parfois je me précipitais dans la loge, m’asseyait à côté de la machine à griller et savourais à m’en soûler  le parfum de ce café/orge en train de griller !

Beaucoup plus tard j’ai retrouvé cette odeur, avenue de Clichy, près de chez moi : dans une boutique de thé, café, on fait régulièrement griller du café ! Du vrai ! Et là c’est tout le quartier qui embaume !

Immense plaisir !

 

Une troisième odeur, moins agréable : celle du savon noir que mon père fabriquait avec je ne sais trop quelle mixture qu’il mettait à fondre et bouillir dans un énorme chaudron !

C’était une odeur âcre et comme envahissante : la maison en restait imprégnée pendant plusieurs jours ! Elle me soulevait le cœur !

Puis il laissait refroidir, durcir et enfin, découpait des cubes dans le genre savon de Marseille : c’était un savon qui moussait peu et ne sentait pas vraiment bon !

Je détestais me laver avec ça !

Pendant cette foutue guerre on manquait de tout – même de savon !

©Chantal juin 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sachall 19/02/2010 15:47


Elle avait ses beaux cotés aussi cette époque, semble-t-il


virginie Edensland 21/06/2009 22:42

Bonsoir, de ces 3 odeurs je ne connais réellement que celle du café grillé, mon grand père, aujourd'hui decedé, en faisait, et cette odeur me renvoit a lui et à une multitude de souvenirs...Quant au savon noi, j'ai toujours voulu en voir autrement que liquide comme je l'utilise chez moi...En vrai quoi...Biz

maria dora 21/06/2009 21:55

Bonsoir Chantal et merci , oui mon frére va bien , il a commencé un blog dans la communauté utopia , mais le début est rude pour se faire des lecteurs , il écrit pourtant bien ! L'odeur qui me revient pour moi c'est l'odeur du lait a la chicoré que souvent ma mére nous faisait pour le diner du soir avec des tartines , comme nous n'étions pas riche ! Mais c'est un bon souvenir , et j'en bois encore , une habitude !Mais je suis née aprés guerre et au Maroc ( de pére breton et mére italienne )donc ce n'était pas rationné comme en France ! Bonne soirée , amitiés

Didier 21/06/2009 20:19

J'ai aussi des odeus quand j'étais enfant mais c'était les odeurs de la rue je te remercie de ton soutienj'ai décidé d'ouvrir ma vie tu verras il faudra s'accrocher mais après tout je l'ai vécueplein de bisous Chantal

dutonnerre 20/06/2009 22:22

coucou chantal,bien poignant ce récit, maman a elle aussi souffert des manques de la guerre. moi je suis de l'après guerre.... pour les pauvres comme nous avec beaucoup de manques quand même.... j'essaie de réfléchir à quelle odeurs m'a le plus marqué et là il ne m'en vient aucune à l'esprit. je vais y réfléchir. merci pour tes partages tous toujours aussi beau, chaud et agréable à lire. bisous ch.

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher