Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 09:33
L'invention des lampes éternelles est attribuée soit aux Rose Croix, soit aux anciens Avestains.

Le secret consiste dans la préparation hermétique d'une "huile d'or" qui fournit à la mèche tous les éléments de la combustion en les renouvelant sans cesse.

On cite la trouvaille, au XVè siècle, dans le tombeau de Tullia, fille de Cicéron, d'une lampe qui éclairait le corps depuis près de 1500 ans.
Sous Henri VIII, au début du XVè siècle, lors du bannissement des ordres monastiques d'Angleterre, on trouva dans un monastère deux "lampes éternelles" qui brûlaient depuis le IVè siècle. Elles sont conservées au musée de Leyde.

Le 15 mai 1717, un temple souterrain rosicrucien fut mis au jour en Angleterre. Les découvreurs virent une sorte de momie assise dans une chaire de pierre et paraissant lire "un grand livre d'alphabet magique"; une lampe éclairait doucement la scène. Quand les découvreurs voulurent approcher, la momie, d'un geste qui ne fut certainement pas involontaire, brisa la lampe et le souterrain fut plongé dans l'obscurité.

Ces lampes seraient en réalité des sortes de piles nucléaires miniaturisées pouvant fonctionner durant 5000 ans (temps de désintégration du radium).

{Livre, Livre des maîtres du monde (Le), Robert Charroux, Ed. Robert Laffont}

"Dans les tombes proches de l'ancienne Memphis, en Egypte, on a trouvé dans des chambres scellées des lampes qui brûlaient perpétuellement; exposées à l'air les flammes s'éteignirent. L'on sait que des lampes perpétuelles du même genre ont existé dans les temples des brahmanes de l'Inde."

Plutarque écrivait, au 1er siècle de notre ère, qu'il avait vu une "lampe perpétuelle" dans le temple de Jupiter Amon. Les prêtres lui avaient assuré qu'elle brûlait continuellement depuis de longues années, ni le vent ni l'eau ne pouvaient l'éteindre.

En 1401, on a découvert la pierre tombale de Pallas, fils d'Evandre; sur la tête de ce Romain était placée une lampe qui brûlait d'un feu perpétuel : pour l'éteindre, il a fallu briser toute la sculpture.
Saint Augustin (né en 354 de notre ère) décrit une lampe à feu perpétuel qu'il a vue dans le temple de Vénus.

L'historien byzantin Cedrinus (XIè siècle) prétend avoir vu à Edesse, en Syrie, une lampe perpétuelle qui brûlait depuis cinq siècles.
Le père Régis-Evariste Huc (1813 - 1860) prétend avoir examiné au Tibet l'une des lampes qui brûlent d'un feu perpétuel.

{Livre, Secrets de l'Atlantide (Les), Andrew Tomas, Ed. Robert Laffont}

http://www.infomysteres.com/sciences/sciences18.htm#Lampes%20éternelles

Partager cet article

Repost 0
Published by Paprika - dans Au fil du Net
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher