Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 19:24

236.jpg

Pourquoi nous appelons-nous « Casseurs de pub » ?

http://www.casseursdepub.org/index.php?menu=pourquoi

Sommes-nous des « casseurs », des gens « pas bien dans leur tête », comme s’emploient à le faire croire les publicitaires ? Non, bien sûr. Au contraire, nous menons un combat non-violent fondé sur l’argumentation. Si nous sommes des « Casseurs de pub », c’est parce que la pub est une machine à casser.

Une machine à casser la nature, l’humain, la société, la démocratie, la liberté de la presse, la culture et les cultures, l’économie ou encore l’éducation.

Mais la pub est aussi une machine à casser des choses plus importantes quoique moins perceptibles : le Verbe et le symbolique… Pardon ? Attendez, continuez à lire !

Nous nous « humanisons » grâce à certaines « valeurs » : les valeurs qui motivent notre engagement sont la liberté, l’égalité, la fraternité, comme il est écrit sur le fronton des mairies de notre pays, mais aussi l’amitié, le partage, la tolérance et le respect de la différence, ou encore le souci des plus faibles d’entre nous. Les seules valeurs de la pub ce sont le fric, la compétition, la loi du plus fort.

Ces valeurs que nous défendons font de nous des Hommes car nous sommes libres. Libres de choisir et de mettre ou pas en pratique ces valeurs, individuellement et collectivement. C’est ce libre arbitre qui définit notre conscience. Nous avons le choix entre ce qui nous semble bien ou mal, entre ce qui nous paraît plus ou moins bien ou plus ou moins mal. Sans conscience, nous serions réduits à l’état d’animal.

Toutes ces valeurs, nous ne pouvons pas les exprimer complètement avec des chiffres. Elles sont « immatérielles ». Nous les expliquons grâce à des mots, mais ces mots demeureront toujours des représentations de nos pensées. Les mots ne pourront jamais expliquer parfaitement nos valeurs. Ils tenteront simplement de s’en approcher le mieux possible. Les mots sont donc fragiles. Très fragiles. Les mots, tous les mots, sont des symboles.

Les symboles sont comme les mots. Nous les utilisons pour décrire et communiquer nos sentiments et nos valeurs. Ainsi Marianne symbolise-t-elle la république. Une balance symbolise la justice. Les mots (ce que les anciens appelaient le Verbe) et les symboles sont donc essentiels à notre humanité. S’en prendre aux mots et aux symboles, c’est s’en prendre à l’Homme lui-même.

C’est pourtant exactement ce que font les publicitaires. Ils déforment les mots. Ils piétinent le langage pour amener les gens à consommer toujours davantage. Ils détournent le sens originel des mots pour manipuler nos cerveaux. Pour déclencher l’envie d’achat chez le consommateur, ils utilisent des stratégies qui passent inaperçues. Ces stratégies sont faites pour nous séduire. La publicité, sous ses aspects festifs et joyeux, sympathiques et drôles, est une dangereuse propagande qui casse, image après image, le sens de la vie. Par exemple, « La vie, la vraie », est-ce que c’est vraiment être à Auchan ? Le chocolat Nutella, est-ce vraiment du « bonheur à tartiner » ?

Les publicitaires utilisent nos symboles pour rendre nos contemporains dépendants de la consommation. Ils manipulent les valeurs qui nous permettent de nous humaniser afin de nous faire acheter. C’est ainsi qu’ils réduisent notre citoyenneté à n’être qu’une citoyenneté d’achat. Nous sommes moins citoyens parce que nous respectons les valeurs de la république que parce que nous faisons des achats considérés comme citoyens. C’est ainsi qu’ils font basculer la société entière dans la consommation. Une société où la consommation n’est plus un moyen mais une fin en soi. Une société qui sacralise le profane – la science, la consommation ou l’argent, et qui profane le sacré, c’est-à-dire les valeurs : la Liberté, l’Égalité ou la Fraternité. La pub fait tout pour nous faire oublier que nous sommes des êtres humains. Elle nous réduit à l’état de consommateurs malades et toujours plus voraces. Rien d’étonnant alors à ce que de plus en plus de contemporains ne sachent plus faire la différence entre un Homme et un animal ou entre un adulte et un enfant. Rien d’étonnant encore à ce que de plus en plus d’entre eux pensent qu’il n’existe ni bien ni mal, des idées vieillottes qui seraient réservées à Georges Bush ou à d’archaïques religions !

Devant ce hold-up des symboles par les publicitaires, beaucoup de nos contemporains finissent par penser que les symboles, c’est de la pub. En refusant les symboles, ils deviennent incapables de parler des valeurs ou de communiquer leurs sentiments profonds.

Voilà ce que fait la pub. Elle capture et détruit les symboles. Elle casse et détourne les mots. En conséquence, elle détruit l’Homme. Un panneau publicitaire qui enlaidit un beau paysage se verra immédiatement, mais souvent ce qui ne se voit pas est plus grave que ce qui nous saute aux yeux immédiatement.

LA SUITE ICI  :  http://www.casseursdepub.org/index.php?menu=pourquoi

Partager cet article

Repost 0
Published by Paprika - dans coups de gueule
commenter cet article

commentaires

daniel 20/12/2007 10:19

Hélas il ne semble pas que la PUB est beaucoup régressé depuis 1989.
L’article est un peut long à lire…
Bonne journée.

Francis 19/12/2007 19:47

EssaiBonne soirée.

Présentation

  • : Le blog de Paprika
  • Le blog de Paprika
  • : Une ballade tout en douceur au gré des images, des mots.... au vent du cœur .... ce qui n'exclue pas des cris d'indignation.... Rêvons ensemble voulez-vous ? :o)
  • Contact

Profil

  • Paprika
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... 
 Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" 
 J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...
  • Je me suis mise à l'écriture il y a une quinzaine d'années comme poussée par une nécessité intérieure ... Des poèmes - en prose pour la plupart - me venaient comme par "magie" J'en ai mis quelques uns en images sur des videos ...

Rechercher